Expo

René Dessainte, peintre et dessinateur naïf commence en autodidacte au cours de son séjour au Congo Belge où il dirige une plantation. Il se perfectionne plus tard, sous l’égide de M. Michiels (1970-75), au Foyer culturel de Jodoigne et à l’Académie de Namur (L. Perot). Il reflète l’influence des expressionnistes de l’Ecole de Laethem-Saint-Martin, particulièrement celle de G. De Smet. Il est amoureux de son pays et de ceux qui l’habitent, si bien que, naïf et espiègle, il peuple ses peintures de visages et de silhouettes dont les poses donnent un reflet déformé mais amusant des contemporains. Il aime les couleurs vives qu’il étale en aplats. Prix national de l’art naïf (1990).